Notre équipe au Burkina Faso

Barbara Manzi

Barbara Manzi

ONU
Coordonnatrice résidente
 
 
 
Mme Manzi a acquis une longue expérience au sein de l’ONU dans le domaine du développement et dans des contextes d'intervention complexes, en se consacrant principalement à la planification et à la fourniture de services aux populations. Dans le cadre de ses affectations les plus récentes au sein de l'Organisation, elle a servi comme Coordonnatrice résidente à Djibouti après avoir occupé d'autres postes de direction, notamment celui de Cheffe du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en Ukraine, en Irak, au Myanmar et au Sri Lanka. Elle a également travaillé pour l'Organisation dans la région de l'Afrique australe, ainsi qu'en Angola, en République centrafricaine, en Éthiopie et en Haïti.

Avant de rejoindre les Nations Unies, Mme Manzi a travaillé dans le secteur privé et collaboré avec des organisations non gouvernementales, des centres d'étude et d'analyse et des universités sur des initiatives portant sur les questions de développement, de gestion des catastrophes et de reconstruction, ainsi que de consolidation de la paix.

Elle est titulaire d'un master en reconstruction après conflit et études du développement de l'Université de York, au Royaume-Uni, ainsi que d'un master en architecture de l'Universita' degli Studi di Firenze (Université de Florence), en Italie.
Abdouraouf Gnon-Konde

Abdouraouf Gnon-Konde

HCR
Représentant
 
M. Abdouraouf Gnon-Konde est le Représentant du HCR au Burkina Faso depuis avril 2021. Il a plus de 10 ans d’expérience de l'ONU dans les domaines des relations extérieures, de la mobilisation de ressources, de la protection et des technologies de l'information.
Avant de rejoindre le système des Nations unies en 1998, il a travaillé dans le domaine de la santé publique au Sénégal.
M. Gnon-Konde est diplômé de l’Ecole nationale supérieure de technologie au Sénégal.
Aissatou Guissé Kaspar

Aissatou Guissé Kaspar

OIM
Représentante
 
Mme Aissatou Guissé Kaspar a pris service comme Représentante/Cheffe de mission de l’OIM au Burkina Faso le 1er septembre 2020 et a huit années d’expérience avec l'ONU dans les domaines de l’humanitaire, du développement et de la consolidation de la paix.
Avant de rejoindre le système des Nations unies, elle a travaillé dans le secteur bancaire privé.
Elle est titulaire d’un master en sciences politiques de l'Université de Lausanne en Suisse.
Alain AKPADJI

Alain AKPADJI

FNUAP
Représentant Résident
Monsieur Alain Akpadji est le Représentant Résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Burkina Faso, depuis le 1er Août 2022.
Monsieur Akpadji apporte au Bureau Pays du Burkina Faso plus de 20 années d'expérience en matière de leadership, la gestion de programmes de développement et les programmes humanitaires et de consolidation de la paix, le développement de politiques, le développement de capacités institutionnelles, ainsi que le partenariat et la mobilisation de ressources.
Avant d'être réaffecté au Bureau Pays de l'UNFPA au Burkina Faso, Monsieur Akpadji a été Représentant Adjoint de l'UNFPA en Côte d’Ivoire pendant quatre années de 2018 à 2022, période au cours de laquelle il a également assuré les fonctions de Représentant Résident a.i, et en République centrafricaine de 2015 à 2018, où il a joué un rôle clé dans la programmation conjointe des Nations Unies ciblant les besoins des jeunes, pour la paix et la cohésion sociale, ainsi que les femmes et les filles affectées par les conflits.
Avant de rejoindre l'UNFPA, Monsieur Akpadji a travaillé pour le PNUD pendant plus de 10 ans, de 2003 à 2014, respectivement en tant que spécialiste de lutte contre la pauvreté et coordonnateur VIH du Fonds mondial, au Bénin et en République Démocratique du Congo. Il a également travaillé pour le secrétariat conjoint PNUD/OCDE en tant que spécialiste régional de l'efficacité de l'aide à Dakar/Sénégal et à Addis-Abeba/Ethiopie de 2010 à 2014, où il a soutenu l'agenda de l'Union Africaine et du NEPAD sur l'efficacité du développement en promouvant la coopération sud-sud, et en assurant la mise en œuvre de la déclaration de Paris et les principes de partenariat de Busan.
Avant de rejoindre la famille de l'ONU, Monsieur Akpadji a travaillé pour USAID et University Research Corporation (URC) en tant que gestionnaire de programme pour le programme intégré de santé familiale au Bénin, son Pays natal, où il a également servi la United Bible Society (UBS) en tant que gestionnaire de programme.
Monsieur Akpadji est titulaire d'un Master en gestion des politiques publiques de Sciences Po Paris/France, et d'un Master en économie de l'Université d'Abomey Calavi au Bénin.
Badiel Ali ITU

Ali Drissa Badiel

UIT
Représentant Afrique de l'Ouest
M. Badiel est le représentant de zone de l'UIT pour l'Afrique de l'Ouest depuis 2012. Il a rejoint l'UIT en novembre 2007 à Addis Abeba où il a été pendant 5 ans conseiller principal du Directeur régional pour l'Afrique, puis représentant de zone par intérim de l'UIT pour l'Afrique centrale, basé à Yaoundé en 2009. Auparavant, il a été cadre supérieur pendant 11 ans à l'Office national des télécommunications à Ouagadougou. Il est diplômé de Télécom & Management SudParis. Il est également titulaire d'une maîtrise en physique pure de l'Université de Ouagadougou ainsi que d'un MSc en cybersécurité et d'un MBA de l'Université du Maryland.

Ann Turinayo

FIDA
Directrice Pays
Madame Turinayo a pris service comme Directrice pays de FIDA au Burkina Faso le mars 2020 et a 10 ans d’expérience du SNU dans le domaine de planification et gestion de projet, suivi évaluation, et gestion des savoirs.

Avant de rejoindre le système des Nations unies en 2011, elle a travaillé à la SNV - The Netherlands Development Organisation, et a collaboré avec le gouvernement et le secteur privé sur la promotion de l'accès aux marchés pour les petits exploitants à travers la création de plateformes multipartites.

Elle est titulaire de dipôme de l'Université de SOAS - University of London, et de dipôme de l'Université de Makerere.
SAU DAOUDA

DAUDA SAU

FAO
Représentant résident
M. Sau a plus de 20 ans d’expérience professionnelle dans le domaine du développement et de la gouvernance dans son pays, la Guinée-Bissau, où il fait l’essentiel de sa carrière dans la haute fonction publique. Il a notamment été ministre de la Fonction et député de la Nation. Il a aussi travaillé pour le PNUD en Guinée Bissau avant de devenir le Représentant de la FAO au Burkina Faso.
Ingénieur agricole de formation, il est aussi titulaire d’une mmaitrise en de l’Université d’Évora, Portugal et de certificats en économie de ressources naturelles er production agricole durable de l’université de l’Université de Newcastle-Upon-Tyne, Grande-Bretagne.
Elsie Laurence-Chounoune

Elsie Laurence-Chounoune

PNUD
Représentante Résidente
Elsie Laurence-Chounoune a pris fonction le 16 août 2022 comme Représentante Résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Burkina Faso.

Avec plus de trente-trois ans d’expérience dans le développement et les opérations, Dr. Laurence-Chounoune a un parcours professionnel très riche au sein du Système des Nations Unies.

Avant d’être nommée dans ses nouvelles fonctions, Dr. Laurence-Chounoune était Représentante Résidente du PNUD à Malabo, en Guinée Equatoriale.

Dr. Laurence-Chounoune a commencé sa carrière aux Nations Unies comme Gestionnaire de Projets au Bureau du PNUD à New York, de 1989 à 2000. De 2000 à 2003, elle a été Représentante Résidente Adjointe à Bangui en Centrafrique. Elle a ensuite été Représentante Résidente Adjointe du PNUD en Guinée, de 2003 à 2007, puis Responsable de la Section Opérations et Planification du Bureau des Technologies de l'Information et des Systèmes à New York, de 2007 à 2012. Elle a également été pendant 6 ans, de 2012 à 2019, Représentante Résidente Adjointe en Jamaïque.

Avant de rejoindre le PNUD, Dr. Laurence-Chounoune a travaillé pendant deux (2) ans dans le secteur privé en Haïti.

Elle est détentrice d’un Master en Administration Publique de l’Ecole Supérieure de la Fonction Publique New York University, Robert F. Wagner à New York (USA) et d’un PHD en Politiques Publiques de Walden University à Minneapolis, ‎Minnesota‎ (USA).

Dr. Elsie Laurence-Chounoune a une ceinture noire en karaté et elle aime danser. Elle est mariée et a deux enfants.

D’origine Haïtienne, elle parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol.
Mme PRUSCINI a 25 années d’expérience au sein de l’ONU, d'abord au HCR puis, depuis
1999, au PAM. Elle a occupé divers postes dans de multiples contextes d’intervention (urgence,
post-urgence, crise de réfugiés, relèvement précoce et développement). Elle a exercé ses
fonctions dans de nombreux pays dont le Rwanda, la RDC, le Sierra Leone, le Soudan, le
Mozambique, Haïti et le Cameroun. Elle a occupé des postes de direction à responsabilité
croissante (direction de bureaux-terrain, gestion d'unités programmatiques et
opérationnelles dans les bureaux pays, et gestion d'unités au siège. Elle a exercé un large
éventail de fonctions essentielles du PAM, notamment la conception et la mise en œuvre
de programmes, la gestion des opérations, le suivi et l'évaluation et la gestion des risques et
performances.

En août 2015, elle a été nommée directrice adjointe de pays/cheffe des programmes au PAM
Cameroun. Elle y a dirigé la préparation du premier CSP de la région, mobilisé des ressources, assuré
les partenariats, mis en œuvre des programmes innovants et généré des preuves de concepts et
évidences en plus de construire une vision commune et de conduire les interventions.
En 2018, elle a été nommée directrice régionale adjointe pour l'Afrique de l'Ouest, la plus grande
région du PAM (couvrant 20 pays), et celle qui présente les pires indicateurs d'insécurité alimentaire,
de malnutrition et de pauvreté. En tant que directrice régionale adjointe, ses principales
responsabilités comprenaient : le soutien, l'élaboration et la mise en œuvre de stratégies, de
politiques et de plans régionaux alignés sur les stratégies et politiques du PAM et de l'ONU au sens
large, afin d'appliquer le mandat du PAM consistant à sauver des vies et à changer la vie des
bénéficiaires dans la région ; la gestion efficace de toutes les opérations et ressources du PAM dans
la région ; l’encadrement et le conseils aux bureaux pays dans le but d’en assurer une gestion efficace, des partenariats productifs et des interventions conformes aux priorités du gouvernement ; superviser les activités de préparation aux urgences et veiller à ce qu'elles soient conduites, évaluées et mises à jour ; et assurer qu'une capacité de réponse optimale soit en place pour répondre rapidement et efficacement aux crises. Enfin, Elvira a assuré le leadership des ressources humaines dans le but de garantir le développement perpétuel d'équipes multiples, cohésives, et hautement performantes.
Elvira est de double nationalité d'Érythrée/Italie. Elle est titulaire d'une maîtrise en développement
rural et planification (Université d'East Anglia - Royaume-Uni) et d'une maîtrise en relations
internationales (Université de Perugia - Italie). Elle parle plusieurs langues dont l'anglais, le français, le portugais, l'italien, le tigrigna, l'amharique et un peu d’arabe
Ndimira Nsabimana Félicité ONUSIDA

Félicité Ndimira Nsabimana

ONUSIDA
Country director
Madame Ndimira Nsabimana Félicité a pris service comme Directrice Pays de l’ONUSIDA au Burkina Faso le 15 août 2020 et a 28 ans d’expérience de l'ONU dans les domaines de la protection des droits des enfants avec l’UNICEF, genre, population et développement avec UNFPA et ONUFEMME au Burundi ; la santé et la lutte contre le VIH-sida avec ONUSIDA au Niger, Guinée Conakry et Mali. Elle a été décorée « Chevalier de l’Ordre du Mérite » par les autorités nigériennes.
Avant de rejoindre le système des Nations Unies, elle a travaillé comme haut cadre de l’administration burundaise dans l’appui aux programmes sociaux, chargée des questions sociales et culturelles y compris la santé et par la suite Directrice de Cabinet et chargée des relations extérieures du Secrétariat Permanent du Parti unique. Elle a collaboré avec tous les secteurs : public au niveau gouvernemental, la société civile nationale et internationale, les partenaires techniques et financiers et le système des Nations Unies.
Depuis 1991, elle fait du bénévolat dans le cadre de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF) dont elle a été Présidente Régionale pour l’Afrique sub-saharienne et membre de son conseil de gouvernance de 2008 à 2011.
Elle est titulaire d’une maîtrise d’Ethique des Droits de l’Homme en Soins et Santé de l’Université de Nantes en France et un diplôme universitaire en lettres et sciences humaines de l’Université du Burundi.
Elle a eu plusieurs formations en planification pour la lutte contre le VIH/sida pour l’Afrique sub-saharienne (Durban), en genre, population et développement (Tunis), en entreprenariat et micro-entreprises des femmes (Clark Atlanta University).
Elle est de nationalité burundaise et utilise le français et l’anglais ainsi que le Kirundi, sa langue maternelle et le swahili. Elle est mariée et mère de quatre enfants.

Florence Anne Raes

Florence Anne Raes

ONU Femmes
Directrice Régionale ad interim pour l’Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale
Mme Florence Anne Raes - auparavant Directrice régionale adjointe d’ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre depuis août 2020 – occupe actuellement le poste de Directrice régionale ad intérim du bureau.

Avant de rejoindre le Bureau régional de WCARO Dakar, Mme Raes a été Représentante d'ONU Femmes en Argentine où elle a mis en place le bureau de pays, menant avec succès les négociations avec le gouvernement hôte, les parties prenantes et les partenaires, notamment un vaste programme sur les femmes et le sport avec le Comité international olympique.

Entre 2012 et 2019, Florence a été la représentante d'ONU Femmes au Paraguay et au Mozambique, où elle a élargi les portefeuilles et les partenariats de l'organisation, renforcé le mandat de coordination de l'institution et mené des réalisations normatives telles que l'adoption de cadres de politique économique sensibles au genre.

Son expérience antérieure en tant que chef d'équipe et gestionnaire de programme senior au sein d'ONU Femmes et de l'Union européenne en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, au Brésil et dans les régions du cône Sud, portait sur l'égalité des sexes, la gouvernance et les réformes juridiques, la macroéconomie et la budgétisation sensible au genre, ainsi que sur l'autonomisation des femmes rurales, indigènes et positives.

Mme Raes a coordonné des programmes de recherche internationaux pour Oxfam International, l'Institute of Development Studies et la Fondation Ford et a fourni des services de conseil technique à l'UE et à ONU Femmes dans le monde entier. Au début de sa carrière, elle était chercheuse associée en sciences politiques à l'Université de Bruxelles. Florence est titulaire d'un master en relations internationales de l'Université de Bruxelles et d'un master en études latino-américaines de l'Université de Londres. Elle parle couramment le français, le néerlandais, l'anglais, le portugais et l'espagnol.
Frédéric Lapeyre

Frédéric Lapeyre

OIT
Directeur du Bureau de pays
Frédéric Lapeyre dirige le Bureau Pays de l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo. Il est responsable au niveau du Bureau régional de l’OIT des questions de transition vers l’économie formelle. Il était auparavant chef de l’Unité sur l’économie informelle au département des politiques de l’emploi de l’OIT au sein de laquelle il supervisait des programmes de recherche sur la transition vers l’économie formelle et le travail décent. Il soutenait les processus de formulation de politiques nationales de formalisation dans de nombreux pays, notamment africains. Il est titulaire d’un doctorat en études du développement de l’Université catholique de Louvain (UCL) et d’un DEA en Etudes comparatives sur le développement (EHESS-Paris). Avant de rejoindre l’OIT, il était professeur à l’UCL (Université catholique de Louvain), Président de l’École doctorale en études du développement pour les universités francophones de Belgique, membre du projet d’histoire intellectuelle des Nations Unies et Fulbright Post-doctoral fellow à la Brown University (Watson Institute for International Studies).
Frédéric Nikiema

Frederic Nikiema

ONUDI
Représentant Pays (a.i)
 
M. Frédéric Nikiema est Représentant Pays (a.i) de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) au Burkina. Il est spécialiste des problématiques de gouvernance et de développement.
Auparavant, M. Nikiema a été Ministre de la Communication, chargé des relations avec le Parlement et Porte-Parole du Gouvernement de fin 2014 à début 2016 pendant la période de Transition. Il a, au préalable, assumé le rôle de Directeur Associé au Centre pour la Gouvernance Démocratique, un Think Tank basé à Ouagadougou, Burkina Faso et spécialisé sur les questions de Gouvernance et démocratie.
En plus de cette expérience nationale, Mr Nikièma dispose d’une vaste expérience professionnelle à l’échelle régionale et internationale. Il a notamment travaillé à la Commission Economique Africaine (Ethiopie, et Genève). M. Nikièma a été aussi Policy Analyst au Bureau du PNUD à New York sur les Biens publics mondiaux. Il a été membre des équipes d’observations électorales de l’Union Africaine et de l’Organisation Internationale de la Francophonie dans plusieurs pays Africains.
Frédéric Nikièma est titulaire d’une maîtrise en droit public de l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso), d’un DESS en Protection International des Droits de l’Homme de l’Université de Louvain-la-Neuve (Belgique) et d’un DEA en Droit International de l’Institut Universitaire des Hautes Etudes Internationales (Suisse). M. Nikièma parle couramment le français, l’anglais, le mooré et le dioula.
Janine Ouattara

Janine Ouattara

UNCDF
Responsable Pays
Janine OUATTARA a rejoint l'équipe de UNCDF en tant que Spécialiste Technique (Finance Digitale), en décembre 2020.
Elle a une vingtaine d’années d'expérience professionnelle dans les Économies numériques Inclusives, les transferts de fonds, la gestion des programmes et clients, le marketing et la mobilisation de ressources.

Tout au long de son parcours elle a eu à occuper plusieurs fonctions managériales. Son objectif professionnel est de contribuer pleinement à la résilience des populations vulnérables pour leur inclusion sociale, économique et numérique.

Avant de rejoindre UNCDF, Janine a travaillé dans le privé, dans le développement d’innovations pour le secteur bancaire en Amérique du Nord, ainsi que dans le secteur des transports et des infrastructures routières en Afrique de l’Ouest et du Centre, où elle a contribué à l’obtention de contrats stratégiques au niveau international.

Bilingue français-anglais, Janine est experte en ingénierie d’affaires. Elle est titulaire d'un MBA en management de la Strayer University (Arlington - USA), d’un diplôme européen d'études supérieures en marketing (DEESMA) obtenu à l’ISEG Paris, ainsi que de plusieurs certifications en finance digitale.
Juliette Biao Koudenoukpo Directrice, bureau régional pour l'Afrique

Juliette Biao Koudenoukpo

PNUE
Directrice Régionale
Mme Biao est béninoise. Elle possède une vaste expérience en développement international et plus de 24 ans d'expérience en gestion de projets et de programmes environnementaux. Avant sa nomination au PNUE, Mme Biao a travaillé pour Carrefour canadien international (CCI) où elle était directrice des programmes. Elle a également travaillé pour le Centre canadien des études internationales (CECI) en tant que directrice régionale pour l'Afrique.

Mme Biao a travaillé avec un large éventail d'organisations internationales, y compris les agences des Nations Unies et les principales institutions internationales œuvrant dans le domaine de l'environnement, dans les domaines du développement durable et de la réduction de la pauvreté. Elle a été impliquée dans la conception de projets multi-pays, le développement, la gestion et la mobilisation de ressources dans de nombreux pays d'Afrique occidentale, australe, orientale et centrale. En 2007, elle a été nommée ministre de l'Environnement et de la Protection de la nature pour le gouvernement du Bénin.

Mme Biao est titulaire d'un M.Sc. en économie forestière, un doctorat en politiques publiques et administration et un certificat en énergies renouvelables.

Kristen Knutson

Kristen Knutson

OCHA
Directrice pays
 
Avant sa nomination à Ouagadougou, Mme Knutson (Etats- Unis) était la responsable d’opérations au Bureau régional d'OCHA pour l’Asie et le Pacifique à Bangkok. Elle a plus de 17 ans d’expérience avec l'ONU dans les domaines des affaires humanitaires et la communication. Elle a notamment travaillé avec OCHA en Côte d’Ivoire, Ethiopie, Haïti et Ouganda, aussi qu’au siège à New York. Mme Knutson a fait ses études à l’Université de Minnesota aux Etats-Unis et l’Institut universitaire des hautes études internationales à Genève. Elle est diplômée en sciences politiques.
Maimouna Fam - Banque Mondiale Burkina Faso

Maimouna Mbow Fam

Banque mondiale
Representative
 
Madame Fam a pris service comme Représentante Résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso le 1er juin 2020. Elle a plus de 14 ans d’expérience au sein de la Banque mondiale où elle a exercé diverses fonctions au sein du département Gouvernance de la Région Afrique, la plus récente étant celle de spécialiste en chef en gouvernance et gestion financière basée à Dakar.

Avant de rejoindre le Groupe de la Banque mondiale en 2007, elle a travaillé auparavant à l’Agence nationale chargée de la promotion de l’investissement et des grands travaux du Sénégal en tant que directrice administrative et financière et possède également une vaste expérience dans le secteur privé. Mme Fam a notamment été directrice et auditrice principale au sein du cabinet international Ernst & Young.

Elle est titulaire du diplôme d’expertise comptable de l’Etat Français et également diplômée de l’École supérieure de commerce de Rouen (France). En outre, elle est titulaire d'un master en comptabilité et finances et d'une certification professionnelle en budgétisation et de comptabilité des ressources publiques.
Oumou Pafadnam

Oumou Pafadnam

UNESCO
Reponsable de l'antenne
Oumou Pafadnam, née le 23 Juin 1974 à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso est de nationalité burkinabé. Elle a suivi son cursus primaire à l’école « Diarradougou B » de 1981 à 1986, le secondaire au « Lycée Municipal de Bobo » de 1987 à 1993 avant de rejoindre l’Université Thomas Sankara de Ouagadougou de 2005 à 2009 dans le département des Sciences Humaines et Sociale (SHS) Sociologie. Elle est titulaire d’un master 2 en « Gestion des Systèmes Éducatifs (GSE)/ spécialité Prévention et gestion de conflits en milieu scolaire » obtenu à l’Université Senghor d’Alexandrie, Égypte.
En 1996, elle a rejoint le Ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales où elle a servi vingt année durant d’abord comme enseignante à l’école Vallée du Kou « B » (1996-1999 » à l’école Trame d’Accueil « A » (1999-2003), gestionnaire de l’école Wemtenga « C » (2005-2009), chef de circonscription d’éducation de base de Saaba (2010-2014), puis comme coordinatrice Nationale du Comité Ministériel de Lutte contre le VIH/Sida, les Infections Sexuellement Transmissibles et la promotion de la Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) (2014-2016). Inspectrice de l’enseignement du premier degré, conjuguant parfaitement bien sa maîtrise du terrain et sa connaissance des politiques et théories éducatives, Madame PAFADNAM a apporté son expertise au-delà de la fonction publique burkinabé.
En 2016, elle a rejoint Fundación Educación y Cooperación (Educo)/ONG Internationale espagnole de développement et d’action humanitaire Burkina/Niger, d’abord comme de chef de projet (2016-2018) puis spécialiste éducation (2018-2020)
En 2021, Oumou PAFADNAM a intégré le système des Nations Unies en tant qu’Administratrice Nationale de projets éducation à l’UNESCO basée au Burkina Faso. Elle travaille pour la promotion de l’éducation pour la santé et le bien-être des adolescents et jeunes à travers le programme « Nos droits, nos vies et notre avenir » au sein du cluster santé- bien-être de Dakar.
En juillet 2021 elle s’est vue confiée la coordination de l’Antenne de UNESCO au Burkina Faso.
Philippe Renard UNMAS

Philippe Renard

UNMAS
Chef de programme
Historien de formation, il mène une carrière d’officier de 30 ans au sein de l’Armée de Terre, où il alterne des postes en France et à l’étranger.
Il rejoint le Service de Lutte contre les Mines des Nations Unies (UNMAS) en 2013, ou il est déployé comme adjoint puis représentant au Mali, puis en République Démocratique du Congo.
Il ouvre un nouveau bureau UNMAS au Burkina Faso en Octobre 2019, puis au Niger en Octobre 2021.
Philippe est marié et père de 5 enfants.

YOMBI OUEDRAOGO

Yombi Ouedraogo

ONU-HABITAT
Yombi OUEDRAOGO est depuis juillet 2018, Programme Management Officer de ONU-Habitat au Burkina Faso. Il est Juriste spécialiste Urbain de formation avec une expertise en droit et politique de l’environnement. Antérieurement à cette fonction, il a été Conseiller Technique Principal du Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU-Habitat) auprès du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat. Par ailleurs au sein de l’Administration Publique du Burkina Faso, il a assumé la fonction de Directeur de Cabinet pendant 7 ans (décembre 2008 à Juin 2014) avant de rejoindre le Système des Nations Unies au Burkina Faso. Il capitalise 18 ans d’expérience professionnelle dans les domaines des établissements humains et du développement urbain dont 10 ans au sein de l’administration publique Burkina Faso et 8 ans au sein des Nations Unies.
Zeinab Tahar Hamza Diaby

Zeinab Tahar Hamza Diaby

HCDH
Chef de Bureau
Mme Zeinab H. Diaby est Conseillère principale en droits de l’homme et représentante a.i de la Haut-Commissaire des nations Unies aux Droits de l’Homme au Burkina Faso.
Elle une expérience de plus de 15 ans au sein des Nations unies. Elle possède une vaste expérience professionnelle dans les affaires juridiques, les droits de l’homme et l’état de droit, en particulier dans les situations de conflit et post-conflit. Auparavant, elle a travaillé avec la mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en tant conseillère juridique. Elle a également travaillé successivement en tant spécialiste des droits de l’homme à la mission des Nations Unies au Darfour (MINUAD), au Mali avec la MINUSMA et en République centrafricaine avec la MINUSCA.
Elle a rejoint le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) en Guinée-Conakry en tant que cheffe de l’équipe de renforcement des capacités et a également travaillé comme cheffe adjointe et représentante par intérim du bureau pays du HCDH au Niger.
Avant de travailler avec les Nations Unies, elle a travaillé comme conseillère juridique au Tribunal administratif de la Banque africaine de développement (BAD) en Côte d’Ivoire et dans un cabinet d’avocat. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit privé et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en droit des affaires.
Elle a entamé ses nouvelles fonctions de Conseillère principale aux droits de l’homme et de Représentante a.i du HCDH au Burkina Faso depuis le 17 novembre 2021.